Nodurusama

Nodurusama, je te donne ce nom. tu viens d’apparaître sur les écrans des carabins. Ils veulent t’extraire de ma gorge, ils te tiennent pour responsable d’une hypercalcemie que tu provoquerais en appuyant sur une parathyroïde. Tu pourrais causer ma mort, disent ils.  Pourtant je comprends bien que tu ne peux être une création diabolique née à partir de rien pour me dévorer la gorge.  Je comprends que si tu apparais si soudainement dans mon corps il y a une cause et que ta présence doit être un message qu’il m’appartient de déchiffrer. Je m’aime pas l’idée des carabins de t’extraire au scalpel sans même prendre le temps d’écouter ce que tu as à dire.  Je voudrais essayer à travers la méditation de comprendre ton message de sentir la cause de ton apparition. Ainsi que tout de qui survient dans ce monde tu es de nature éphémère . Comme tu es apparue tu pourrais bien disparaître si je comprends le message que tu portes.

Simultanément, je réalise que depuis mon enfance ma gorge se noue si je veux parler d’amour. Ma gorge bloque toute velléité de dire je t’aime. A l’instant  où j’écris cette ligne les frissons me parcourent le corps. Une charge émotive puissante m’interdit de franchir cette barrière. Ne serais tu pas la création de ce blocage émotionnel? Ne serais tu pas une ultime création de mon ego destiné à m’empêcher irrémédiablement de muter et découvrir  la dimension de l’amour universel?  serais tu le témoin de l’ultime aventure de  ma vie ?   Serais je devant la porte de l’amour? Le challenge serait il de me déshabiller définitivement de mon ego et me montrer capable de franchir nu débarrassé de ma tunique de peau,  la porte de la connaissance universelle, de renaître dans la dimension de l’amour originel,

Par quelle pratique dois je commencer ce déshabillage? Je préssens bien ce que je devrais faire…. En serais je capable?

 

Une réflexion sur “ Nodurusama ”

  1. Bonjour François,
    Merci de partager cela,
    Je trouve que tu as tout compris en ce qui concerne les enjeux.
    Je souhaiterais simplement dire que le fait de l’extraire au scalpel n’empêche en rien de prendre le temps d’écouter son message et d’amorcer cette métamorphose identitaire.
    Tout mon soutien et amitié dans ce passage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>